28 mai 2016

Dans la culture numérique nous transformons constamment les éléments de notre environnement physique dans des versions non-physiques. Ces transformations prennent souvent la forme d'images, de publicités et/ou d'environnements virtuels. Par ces médias de transformation, le référent original et l'influence peuvent être influencés et éloignés. Quand la représentation capturée ou calculée est comparée à sa contrepartie (homologue) réelle ou source, une relation arbitraire et déconnectée est créée dans lequel il y a très peu ou pas de rapport physique ou visuel aboutissant ainsi aux questions de la définition : données contre objet.
Cette série photographique examine la façon dont l'homme rapproche constamment les éléments de la nature, à la science et à l'art. En modifiant des paysages et grâce à l'ajout d'éléments géométriques, la photographie, la photographie s'enrichie d'une réalité parallèle.
Pour en savoir plus sur mes projets artistiques, voir mon diplôme DNSEP de l'école supérieure d'art de Nancy : ATLAS